L’artiste Patrice Murciano expose ses œuvres au restaurant L’Étage de Valence

Ne le réduisez pas au rôle d’artiste peintre, car ce serait bien mal le connaître : photos, infographie, sculpture, cinéma, stylisme, design sont autant de supports qui permettent à ce « chercheur en art » d’assouvir sa quête de sens. En recherche perpétuelle de nouvelles techniques et de nouveaux styles, il pense l’art en mouvement…

 

C’est cette quête qui le conduit en 2013 à peindre Jean Paul Gaultier et à lui envoyer une toile inspirée d’une photographie de Michel Comte. L’enfant terrible de la mode a tellement apprécié qu’il a non seulement invité Patrice Murciano à son défilé le 3 juillet 2013 à Paris, mais a tenu à ce que ce tableau intègre l’exposition « La planète mode de Jean-Paul Gaultier: de la rue aux étoiles« , retraçant la carrière du styliste. Celle-ci sera bientôt à New-York puis à Londres.

Le New Pop est certainement le style qui correspond le mieux à sa personnalité complexe : une onde de choc !

Cette rencontre est un déclic,  le tourbillon Murciano se déchaîne, il est temps pour l’artiste de rendre hommage à celles et ceux qui l’inspirent : c’est au tour du chanteur  M, de Vanessa Paradis, de Sophie Marceau, de Lambert Wilson, de José Garcia de se faire refaire le portrait, à leur grande satisfaction. Le chercheur en Art parvient à sublimer les personnages, à dépasser leur image trop souvent lisse ou caricaturale, à faire exploser les couleurs comme autant d’énergie positive qu’il souhaiterait leur envoyer. Et des ondes positives, il en a des tonnes à partager…

Avec le New Pop, son œuvre est une explosion « d’énergie primordiale » qui émane de la Lumière (fonds blancs) ou du Chaos (fonds noir), de coulures et de couleurs, rehaussée de gribouillisme (geste rapide comme une grande signature). Tout comme la Lune apporte la lumière dans les ténèbres, son univers est un booster d’énergie positive dans un monde en crise… Cette Lune toute féminine vient contrebalancer la vision d’un monde où la rationalité et le calcul priment. A l’intelligible solaire, Patrice Murciano préfère le sensible lunaire… Ses coulures ne sont que le reflet du mouvement éternel de la Vie,  tel le crane qui trône dans son atelier : rien n’est statique, rien n’est figé, rien n’est lisse…

Exposition visible jusqu’au 17 janvier 2018, les jours d’ouverture du restaurant L’Étage, 6 place des Clercs à Valence.

 

Suivre Patrice Murciano :

Written By
More from David

Le 22 octobre, le groupe Danakil, s’est produit au Théâtre Le Rhône

  Le 22 octobre, au Théâtre Le Rhône de Bourg-lès-Valence...
Read More