Le retour de Dionysos à Valence

3 ans après leur dernier passage à Valence pour fêter ses 20 ans, Dionysos était de retour chez eux, cette fois-ci au théâtre de la Comédie de Valence.

Tournée sous le symbole du renouveau de Mathias après sa grave maladie, en témoigne ce logo d’une personne avec la tête en forme de cœur.

Mais avant leur passage sur scène, X-TV a fait la première partie en duo acoustique, très fier de pouvoir jouer avec Dionysos sur cette date-là, mais également sur plusieurs autres.

Devant près de 850 personnes, Mathias et ses compères ont ensuite mis le feu. Alors que les quatre musiciens étaient déjà sur scène, Mathias a surgi du fond de la salle avec un mégaphone illuminé rouge, exhortant le public. Face à un public assis, le groupe a commencé à jouer et il n’en fallut pas beaucoup pour que les spectateurs se lèvent. En effet, au 4e morceau « Le vampire de l’amour », comme d’un seul homme, le public était debout à sauter et taper des mains.

Si plusieurs se sont en suite assis, une partie est restée debout tout au long du concert, certains s’étant même avancés pour occuper le devant de la scène.
Et sur scène, un Dionysos plus calme, même si Mathias, comme à son habitude, sautait et se roulait par terre, sans oublier un slam « au ralenti » qui mena Mathias jusque sur la console au fond de la salle avant de revenir par le même « chemin ».

Au programme du répertoire, des morceaux du dernier album, mais aussi des titres issus des albums précédents, à noter entre autres « Le jour le plus froid du monde » où Mathias parut affublé d’un faux cœur en horloge, à l’instar du livre, du film et de l’album « La mécanique du coeur »

Le traditionnel « Song for a Jedi » a refait lever le public encore assis.
Il y avait également beaucoup d’émotion dans ce concert avec une chanson pour sa maman décédée il y a quelques temps, « Hospital Blues » et un rappel en acoustique avec « Le vampire en pyjama » où le groupe assis sur le devant de la scène interpréta ce titre racontant la maladie de Mathias et terminant avec « Il pleut de la neige ».

Et le groupe très abordable se prêta à des séances de photos et d’autographes avec un plaisir non dissimulé, seulement stoppé par l’obligation du théâtre de fermer ses portes.

Texte de Fabien Irgadian

 

Written By
More from David

festival Sur le champ ! Le plein de concerts en plein centre ville de Valence

  Le festival Sur le champ ! reprend possession du...
Read More