L’artiste ardéchoise Tata l’Esbroufe « tourne en dérision » les expressions françaises

Photo Tata l'Esbroufe

La productrice de vidéos Camille Charavet a créé le personnage Tata L’Esbroufe en mai dernier. Avec humour, elle imagine les histoires qui sont à l’origine des expressions françaises.

Tout commence durant le confinement. Camille Charavet, dans la vidéo depuis plus de 6 ans, cherche à relancer son activité mise à l’arrêt par la pandémie. Rapidement, l’idée d’une web-série comique sur les expressions populaires fleurit dans son esprit.

L’Ardéchoise a toujours été intriguée par les expressions françaises. La Bourguesane se lance alors dans la création d’un nouveau personnage : Tata l’Esbroufe.

Au départ, Camille Charavet souhaite raconter l’origine et l’histoire des expressions. Toutefois, la productrice s’est retrouvée confrontée au manque d’informations : « Les origines des expressions n’étaient pas toujours fiables malgré mes recherches. Pire, elles semblaient parfois inexistantes. De plus, certaines histoires n’étaient pas très drôles à raconter… »

Ce casse-tête l’a amené à imaginer elle-même l’origine des expressions. En effet, les petits bouts de phrases populaires de la langue française sont souvent très imagés. L’artiste a donc décidé de jouer sur l’extravagance des expressions pour créer Tata l’Esbroufe : un personnage au ton loufoque et décalé.

Camille Charavet peut produire jusqu’à 6 vidéos par jour. Ainsi, l’artiste ironise sur les coulisses de sa production : « Je les tourne chez moi, toute seule, en une journée. Je change juste de tee-shirt et de coiffure entre les prises. Bon, parfois, je suis obligée de reprendre la vidéo plusieurs fois. Cela arrive quand je suis coupée par mon chien qui aboie, les poules qui piaillent à la fenêtre ou par mon voisin qui tond sa pelouse tous les deux jours. »

Passionnée par l’audiovisuel, Camille Charavet a commencé par réaliser des reportages et des courts-métrages aux alentours de 2014. « Mes productions ont plu et elles ont été diffusées dans certains festivals. Ce succès m’a poussé à continuer et je me suis lancée dans la production de web-séries. »

« Je m’éclate vraiment dans ce que je fais »

L’Ardéchoise a alors créé sa société Camcha Production. La jeune femme produit des contenus vidéos en fonction des demandes de ses clients. Elle a récemment réalisé une vidéo pour le Département de l’Ardèche mais elle crée aussi des contenus pour les entreprises, les associations ou encore les particuliers.

 


Suivre Camcha Production : 

Written By
More from Morgane Eymin

L’artiste martiniquais Mawons d’argile incarne la poésie d’Aimé Césaire

En janvier, cooa a rencontré Ti Guy aux Trois-Ilets en...
Read More