Hugo Ybanez, un artiste heureux

Autour d’un café, je l’écoute, on échange sur la vie, sur la musique, sur les gens, on échange le plus simplement du monde. Un moment presque réconfortant… La simplicité du moment en fait toute sa force.  Je le vois, il prend le temps, le temps de parler, le temps de gouter les choses simple. Si la vie est un courant, le sien est simple à présent, il prend source dans le cœur des gens, il est une harmonie de sons et de sourires. Il joue pour « ouvrir les cœurs ». Hugo Ybanez

« Le rôle d’un artiste est d’ouvrir les cœurs »

 

Hugo Ybanez, oui avec un Y de ces origines basques, est un artistes complet qui sait jouer avec sa voix, sa guitare et son âme. Un baroudeur ? Un séducteur ? Un orateur ? Non simplement un chanteur. 

A son contact de vieux souvenirs me reviennent, les mêmes qui à l’époque me donnaient envie de goûter au monde artistique. Il exprime une passion pour le partage avant même de me parler de musique, il me décrit son public et ça…. 

Il revenait tout juste d’une « Tournée » dans le sens premier du mot, celui qui poussait les artistes d’antan à visiter les villages, les régions, les marchés à la rencontre de leur public…. De Chamonix, à Annecy, de l’Ardèche à  la Suisse, … Il revenait d’une introspection musicale…. Il bouclait avec nostalgie et Bonheur sa tournée. 

Hugo se plaît à évoquer les grands artistes français d’autrefois comme références et il résonne à la fois de la modernité qu’il a su puiser dans ses expériences passées, du rock alternatif au Jazz en passant par la funk ou le hip-hop, Hugo a su prendre le meilleur de toutes aventures pour pouvoir se recentrer sur la sienne. 

Une carrière entre parenthèses

Après quelques années passées dans le monde musical, il tente l’aventure dans l’univers de la cuisine. Ses valeurs fortes l’attirent. Il repousse alors ses limites de par la rigueur, l’investissement, « la violence » qui régit le monde de la cuisine. Mais encore une fois, il en retient le meilleur, une passion pour les produits locaux, les produits frais ou encore les rencontres avec les producteurs. 

L’expérience est forte en émotion mais la musique le rappel et cette fois c’est en solo avec sa guitare qu’il part conquérir SON public. Il travaille en cuisine le soir et c’est dans la rue, le matin qu’il fait ses débuts de chanteurs. Il apprend à aimer le reflet qu’il voit sur le visage des passants, il découvre le pouvoir d’une belle chanson.

« Je découvre alors le plaisir du contact avec le public et suis impressionné par les retours dont je suis  l’objet. Du simple sourire à un remerciement intense ou bien un billet dans mon chapeau, les gens me rendent par mille ce que je leur donne. »

La renaissance par le public

  Dès lors il se lance officiellement dans une carrière d’interprète, lui qui ne se considérait « que » comme musicien. Le « que » n’étant en rien négatif. Il se lance en total accord avec lui-même, à devenir ce qui lui tendait les bras, un ARTISTE.  

Comme qui dirait, être artiste n’est qu’un plan B mais voilà, pour Lui c’est le plan A.

Son répertoire lui permet de toucher le cœur des gens par la variété et l’étendu qu’il concède. De Joe Dassin à Niagara, en passant par Amy Whinehouse ou bien encore Bobby Lapointe, l’intention qu’insuffle Hugo est toujours la même et l’émotion en est le centre.  Il a lui-même une très belle définition de l’artiste qu’il est aujourd’hui : « Je suis celui qui se met au second plan après le public, ma mission est de toucher le cœur des gens, être en lien avec eux. » 

  Voilà la personne que j’ai ce jour-là en face de moi, autour d’un café,  une personne vraie. Il est sûr qu’aujourd’hui, il peut, paraître cliché de dire cela, mais je crois qu’Hugo, ne chante pas par passion mais chante pour les amoureux, les frères et sœurs, les pères et mères, pour les souvenirs et pour les sentiments.  

Véritable coup de cœur humain et artistique, je vous invite à le découvrir, à l’inviter le rapidement à chanter chez vous, dans votre salon, dans votre jardin car en cette période anxiogène, sa musique est source d’apaisement.  Hugo travail tranquillement mais surement pour proposer bientôt son univers, ses morceaux, ses mots qui par les temps qui courent, ne seront pas de trop.

Je finirais par une de ses phrases qui résume bien l’esprit de Mr Ybanez « Que l’on reprenne une chanson ou que l’on chante les siennes, le plus important est l’intention que l’on insuffle… Les plus grands artistes ont souvent démarré par une reprise bien sentie. » 

Il en faut peu pour être heureux, c’est Hugo… Être en accord avec soi, c’est rien mais c’est déjà beaucoup !

Verre à l’envers fait rêve et il tient le sien…

article de Monsieur Jules 


Suivre Hugo Ybanez

Written By
More from David

Janelle Monáe – Crazy, Classic, Life

Suivre Janelle Monáe : Site Internet Facebook Instagram Twitter Youtube
Read More