L’Ardèche Aluna Festival, le « festival autrement »

Dans un pays – la France – champion du monde des festivals (1 800 chaque année rien que pour les musiques actuelles), il faut savoir sortir du lot. Ça tombe bien : depuis sa création en 2008, Aluna ne fait rien comme les autres. Surnommé « le festival autrement », l’événement ardéchois cultive même une singularité qui explique grandement son succès exponentiel. 

 

Vous en connaissez beaucoup, des festivals de cette importance organisés dans un camping cinq étoiles ? Non, parce que ça n’existe pas. Mais ce n’est pas l’essentiel. Aluna cultive surtout des qualités peu communes

Il est indépendant : géré par une association qui valorise le mécénat et le sponsoring, le festival est libre de ses désirs et de ses actions. 

Il est entreprenant : le tissu économique départemental, notamment 40 campings partenaires et 150 mécènes, est pleinement impliqué dans l’événement. 

Il est généreux : la programmation éclectique réunit aussi bien les fans de chanson que de rock ou d’électro, de 7 à 77 ans.

Il est audacieux : il fallait l’être pour imaginer accueillir en Ardèche des stars comme JOHNNY HALLYDAY, MANU CHAO, JOE COCKER, FRANCIS CABREL, -M- OU IGGY POP. Enfin, il est convivial : venez, on vous attend ! 

Aluna est le plus grand des festivals à taille humaine, dans le sens où il considère ses visiteurs comme des participants et non comme des consommateurs. 

Respectueux de son environnement, capable d’organiser des navettes pour  acheminer le public depuis tous les campings du secteur, il se donne aussi les moyens de ses ambitions : les aménagements successifs du site ont porté sa capacité à 29 000 spectateurs, dans un grand confort d’accueil et d’écoute. Pour toutes ces raisons, le public entretient avec Aluna un rapport sentimental. On l’aime ! Ce n’est pas pour rien que les spectateurs lui sont fidèles : en 2017, 78 % des visiteurs étaient déjà venus précédemment et 54 % ont participé aux trois soirées du week-end. 

À l’heure où certains festivals recourent à des programmations stéréotypées et obéissent à des logiques strictement commerciales, Aluna invente chaque année de nouvelles manières d’animer ce qui ressemble à une immense fête de famille. Plus que jamais, un « festival autrement ». 

En matière de programmation, le festival Aluna a placé la barre très haut depuis dix ans. Du coup, chaque nouvelle édition tient de la mission impossible. Pourtant, cette année encore, la mission est accomplie, avec un plateau impressionnant qui promet encore de combler les attentes du public le plus large possible, sans souci des chapelles ni des générations. 

Une popularité qui est précisément incarnée par CHARLES AZNAVOUR, le chanteur dont l’immense carrière fascine immanquablement tous les amateurs de musique. Son concert sur la grande scène, le dernier soir, sera certainement l’un des grands moments de l’histoire du festival qui ne pouvait pas rêver d’un artiste plus fédérateur. 

Outre cette apothéose annoncée, Aluna accumule les événements avec une densité jamais vue auparavant. Vous aimez la chanson? Quelle joie de retrouver JULIEN CLERC, qui fête cette année ses 50 ans de carrière, ou CATHERINE RINGER, une bête de scène restée indomptée depuis Rita Mitsouko. 

Vous êtes plutôt pop-rock ? LILY ALLEN présente les titres de No Shame, son premier album depuis quatre ans, alors que SHAKA PONK promet de dynamiter la première soirée. 

Vous kiffez le hip-hop ? Les deux plus grands groupes de l’histoire du rap en France, NTM et IAM, se succèderont mais ils seront éperonnés par les petits nouveaux, BIGFLO & OLI.
Vous préférez danser sur l’électro? 

Deux des plus gros lives du genre, CHINESE MAN et THE CHEMICAL BROTHERS, transformeront l’amphi- théâtre en dancefloor géant, tandis qu’ACID ARAB et ARNAUD REBOTINI seront très attendus sous le chapiteau spécialement dédié. 

Ce n’est évidemment pas tout. Citons aussi CATS ON TREES, le duo qui articule mélodies pop et arrangements étincelants sur son nouvel album, Neon ; IMANY, une grande voix folk-soul doublée d’une personnalité engagée ; SANSEVERINO, le roi du swing manouche revenu aux racines du rock ; la pétulante CALYPSO ROSE, dont la joie est communicative à 77 ans. 

La pop délicate des deux frangins cachés sous le nom ELEPHANZ ; La CAFETERA ROJA, pur groupe de scène qui émeut et euphorise dans le même mouvement ; et puis les chansons de LEÏLA HUISSOUD, l’électro-swing de LAMUZGUEULE… Sans compter, au fil des scène, les nombreuses découvertes d’artistes émergents. Fans, mélomanes ou curieux désireux de passer, dès le milieu du mois de juin, la meilleure soirée de l’été : tout le monde a une bonne raison de ne pas rater ça ! 

Bienvenue au Village Gourmand ! 

Des saveurs multiples, des stands variés et des spécialités venues des 4 coins du monde, ce village a tout pour plaire… Du salé au sucré, cet espace de convivialité et de gourmandise n’attend que vous ! 

Pour la 2ème année consécutive, le festival accueille le public avec le Village Ardèche et ses multiples richesses : Métiers d’art – Vins ardéchois – Bières artisanales et Charcuterie ardéchoise qui vont vous régaler. 

· Dégustation de vins de plaisirs aux cépages variés, Sirah, Merlot, Grenache, Chardonnay ou encore Gamay. 

· De bière blonde, ambrée ou brune (à chaque changement de fût, on change de brasseur) tout en savourant un long bridé ou un gros jésus ardéchois, entre autres joyeusetés de cette poésie offerte par la charcuterie ardéchoise. Découverte des créations des artisans d’art. 

· Bijoux, arts de la table, mode et accessoires, etc… Matières variées et colorées (textile, cuir, laine, papier, verre, bois, fer…). 

Suivre Aluna Festival : 

Written By
More from David

Les Jardins de l’Hermitage, le thé « made in Valence »

Avec une marque créée en 2007, cette maison de Thé...
Read More