Sculptez vos balades : 16 sculptures monumentales dans Valence

Sculptez vos balades : 16 sculptures monumentales de 4 artistes à découvrir dans la ville, à partir du 20 mai prochain et jusqu’en mai 2021Du Champ de Mars jusque dans les parcs Jouvet, Marcel Paul et celui de l’Epervière.

 

Une exposition créée en partenariat avec la galerie Bruno Mory. Ouverte en 1999, à Besanceuil, en Bourgogne du Sud, la Galerie Bruno Mory expose notamment des sculptures de grand format. la galerie défend ainsi un « art public » qui s’intègre autant à l’architecture qu’aux espaces naturels. 

Ces sculptures permettent de mettre en lumière le travail de quatre artistes : Serge Landois, Georges Meurdra, Jean-Patrice Rozand et C.G. Simons, dont les trois premiers cités sont issus de l’Ecole des Beaux-Arts de Valence. 

Influencés par le travail de l’américain Mark Di Suvero, artiste majeur de la sculpture monumentale, ces artistes s’inscrivent dans la longue tradition de l’art des bâtisseurs. 

En effet, les oeuvres de Serge Landois, Georges Meurdra, Jean-Patrice Rozand et CG Simonds invitent à un voyage dans l’art de l’acier, créant des sculptures à l’échelle du monde, à la croisée de l’architecture et de l’ingénierie. 

Serge Landois 

Né en 1961 à Valence, Serge Landois est diplômé des Beaux-arts de Valence (DNSEP 84), a été pensionnaire de la Villa Médicis de 1987 à 1989 et a été à plusieurs reprises résident de La Vie des Formes à Chalon-sur-Saône. 

Il vit et travaille en Côte d’Or où il a son atelier. 

Landois récupère des chutes de métal qu’il utilise pour leur forme. Avec la ténacité et la sobriété de l’artisan, il les découpe, les forge, les soude et les meule pour monter ses sculptures sans idée préconçue, ni dessin préparatoire. En utilisant l’acier, il obtient la minceur et développe le porte-à-faux. Ses oeuvres jouent sur les ruptures d’équilibres qui donnent une dynamique au mouvement. 

Il maîtrise avec un égal bonheur la grande dimension destinée à l’espace public et le petit format réservé à l’intimité du collectionneur. Il a exposé ses sculptures aussi bien en galerie que dans des salons d’art contemporain (Art Paris 2011) ou des lieux publics (Château de Fléchères, Angers, Le Breuil…) et a obtenu plusieurs commandes publiques (Collège de Ceyzériat…) ses oeuvres ont été publiées dans des catalogues (Villa Médicis, La Vie des Formes) et dans Les sculpteurs du métal (D. Dalemont, Somogy – 2006) 

Pour en savoir plus : www.sergelandois.com

Ses oeuvres dans « Sculptez vos balades »  Au parc Jouvet Au parc Marcel Paul  Au parc de l’Epervière 

 

Georges Meurdra 

Né en 1960 à Strasbourg, Georges Meurdra est diplômé de l’Ecole des Beaux-arts de Valence en 1984. Il a été à plusieurs reprises résident de La Vie des Formes à Chalon-sur-Saône où il a en particulier créé Kaydara. Il vit et travaille dans la Drôme où il a son atelier. 

Quand il crée une sculpture de grand format, Meurdra doit intégrer des contraintes matérielles de taille, de poids, d’équilibre, de manipulation, de transport. Mais simultanément, il veut garder sa spontanéité, l’imprévu, le soudain, le foudroyant. Son oeuvre s’impose par sa puissance et sa densité. 

Meurdra a participé à de nombreuses expositions dans l’espace public : châteaux de Fléchères et de Cormatin, Angers, Le Breuil, les villes de l’Escaut… Ses sculptures de petit format qui répondent à une autre problématique sont exposées dans des galeries. 

Ses oeuvres ont été publiées dans Les sculpteurs du métal (D. Dalemont, Somogy – 2006) ou dans des catalogues comme Sculptures hautes, Hiératiques – Cormatin (Galerie Bruno Mory – 2005) 

Pour en savoir plus : www.meurdra-sculpture.com

Ses oeuvres dans « Sculptez vos balades » 

Au Champ de Mars  Au parc Jouvet Au parc Marcel Paul  Au parc de l’Epervière 

 

Jean-Patrice Rozand 

Né en 1959 à Grenoble, il est diplômé de l’Ecole des Beaux-arts de Valence en 1985 et a été lui aussi résident à La Vie des Formes. Plusieurs de ses sculptures présentées à Valence y ont été créées au début des années 2000. Il a son atelier dans la Drôme. 

En géomètre de l’espace, Jean-Patrice Rozand déploie le métal avec la concision d’une épure. Bien que fasciné par les mathématiques, il ne mesure pas. Dans ses sculptures, seule la cohérence de la forme lui importe. L’équilibre d’un plan est reconduit sans rupture dans le suivant. L’ombre et la lumière ponctuent les vides et les pleins, révélant l’élégance d’une courbe, d’une contrecourbe ou la tension d’une verticale. Avec une économie de moyens rigoureuse, Rozand retranche toute ligne ou effet superflu, afin de laisser la forme exprimer la force de son équilibre. 

Ses sculptures monumentales ont été exposées à de nombreuses occasions dans l’espace public : châteaux de Fléchères et de Cormatin, Angers, Le Breuil, Montélimar, villes de l’Escaut ou, en 2010, au Musée Hébert à La Tronche 

Ses oeuvres ont été publiées dans Les sculpteurs du métal (D. Dalemont, Somogy – 2006) ou dans des catalogues comme Sculptures hautes, Hiératiques – Cormatin (Galerie Bruno Mory – 2005) ou Orées (Musée Hébert – 2010) 

Pour en savoir plus : www.jean-patrice-rozand.com

Ses oeuvres dans « Sculptez vos balades » 

Au parc Jouvet Au parc Marcel Paul Au parc de l’Epervière 

 

C.G. Simonds 

Né à San José, Californie, en 1939, C. G. Simonds est diplômé des universités américaines (B.A. Painting de San José ; M.A. Sculpture de Berkeley). Il vit et travaille dans la Nièvre et en Californie. 

L’oeuvre de Simonds est le reflet d’une imagination sans limite et d’un sens de l’humour qui s’accompagne d’une forte dose d’ironie. Elle peut être décrite comme une association des contraires : discipline et folie, rigueur et poésie, puissance et fragilité, géométrie et exubérance… 

Simonds aime les « jeux sérieux » dont parle Platon. Il s’interroge devant un déséquilibre, il tord le métal, il imagine des noeuds étranges et occupe l’espace avec évidence. De même que dans les romans policiers et les scénarios de films qu’il a écrits, ses sculptures sont « des récits ébauchés, des poèmes ironiques, des syllogismes métalliques et cocasses, des figures-fables. 

Issu de Poe et de Hawthorne, de Bogart, de Hofman et d’Eastwood, Simonds est un poète de l’absurde ». 

C.G. Simonds présente régulièrement son travail dans des galeries américaines et françaises et a obtenu différentes commandes publiques, en particulier en Californie. Ses sculptures monumentales ont été exposées à de nombreuses occasions dans l’espace public : châteaux de Fléchères et de Cormatin, Angers, Le Cateau- Cambrésis… 

Ses oeuvres ont été publiées dans Les sculpteurs du métal (D. Dalemont, Somogy – 2006) et dans des catalogues comme Simonds – sculpture (texte de J. Brumfield) ou Sculptures hautes, Hiératiques – Cormatin 2005 (texte de Gilbert Lascault) 

Pour en savoir plus : www.cgsimondssculpture.com 

Ses oeuvres dans « Sculptez vos balades » 

Au Champ de Mars Au parc Jouvet Au parc Marcel Paul  Au parc de l’Epervière 

 

Pampa, une oeuvre pour le centre aqualudique 

Zoom sur le « 1% artistique » 

* La disposition légale française dite du « 1 % artistique » (ou parfois « 1 % culturel » ou encore « 1 % décoratif ») institue la création d’oeuvres d’artistes-plasticiens contemporains associés à la création architecturale publique. 

Cette disposition s’applique à tout bâtiment partiellement ou totalement réalisé par une collectivité publique et ayant pour vocation d’accueillir le public. 

Le montant attribué au projet artistique est de 1% du montant (hors-taxes) total des travaux. 

Depuis sa mise en place en 1951, le 1 % artistique a permis de financer environ 12300 oeuvres. 

La Ville de Valence mène depuis plusieurs années une politique en faveur des arts plastiques, notamment d’installation et de valorisation d’oeuvres d’art sur l’espace public, principalement dans le cadre de la procédure du 1% artistique (cf. encadré ci-contre). 

Afin de valoriser dans la durée l’exposition « Sculptez vos balades », et de poursuivre son engagement dans la promotion des arts plastiques notamment par la commande et l’installation d’oeuvres d’art sur le site de tout nouvel équipement public, la Ville fera l’acquisition, à l’automne 2019, auprès de la galerie Bruno Mory, de la sculpture « Pampa » de Jean-Patrice Rozand qui sera installée sur le nouveau site du centre aqualudique à l’Epervière. 

Cette acquisition et les frais de son installation et se sa mise en valeur seront pris en charge en intégralité par le mécénat de l’entreprise Spie Batignolles Sud Est.

Written By
More from David

Café du Marché

Adresse : 6 Place des Clercs, 26000 Valence Téléphone : 04...
Read More